Le système myplant two

Un traitement implantaire moderne et révolutionnaire

Le système d’implant en deux parties

Le concept d’implant en titane en deux parties, composé d’un filetage progressif spécifique et d’un cône auto-bloquant (cône morse) pour la connexion avec le pilier, a été développé il y a 30 ans par les Professeur Nentwig et Dr Moser et a désormais atteint sa maturité clinique. Très grande stabilité primaire, encombrement minimum, liaison implant-pilier exempte de micromouvements et étanche aux bactéries ainsi qu’un « platform switching » (commutation de plate-forme) profond, se sont vite avérées être une combinaison particulièrement intéressante pour tout praticien à la recherche de stabilité osseuse durable et de préservation de la santé des tissus mous, garants d’un succès implantaire à long terme.
Le système d’implant myplant two est l’évolution optimisée de ce concept – documenté sur plusieurs décennies par les Professeur Nentwig et Dr Moser -, adaptée aux critères d’une thérapie implantaire moderne et orientée vers l’avenir.

Le filetage de l’implant

Le filetage progressif de l’implant, allié à la technique de préparation en trois phases, permet une très grande stabilité primaire de l’implant myplant two, même dans les cas de qualité osseuse moyenne. La profondeur du filetage augmente dans le sens apical et met en évidence la courbure en arc des flancs de la tige filetée. Ceci permet une meilleure répartition des contraintes dans l’os, et est donc avantageux d’un point de vue biomécanique. La profondeur du filetage, qui augmente donc dans le sens apical, permet un ancrage de qualité dans différentes qualités de tissus osseux et promeut une répartition des sollicitations durant la mastication. Les contraintes verticales et latérales sont transmises vers le tissu spongieux, plus élastique, soulageant ainsi l’os cortical, point essentiel au maintien, à long terme, du niveau osseux marginal, et donc du résultat esthétique qui en découle. La concentration des tensions dans la zone implantaire, comme c’est le cas avec les implants vissés à filetage constant, est ainsi évitée. La technique de fabrication et le filetage spécifique sont parfaitement adaptés à la structure osseuse naturelle et permettent une stabilité primaire élevée et un contact os-implant maximal, même dans des cas de mauvaise qualité osseuse.

Positionnement sous-crestal

Contrairement à la plupart des systèmes d’implants, myplant two a été développé en vue d’un positionnement sous-crestal et peut être inséré jusqu’à 2 mm sous la crête lorsque le tissu osseux est de bonne qualité et en respectant les structures environnantes. La crête osseuse peut ainsi se déposer sur l’épaulement de l’implant et même jusqu’au pilier. Ceci contribue d’une part à une amélioration de la stabilité de l’implant, et d’autre part, à soutenir biologiquement les tissus mous péri-implantaires. Différentes vis de couvertures sont disponibles afin d’éviter un recouvrement complet de l’implant par de l’os en cas de cicatrisation enfouie. Chaque implant est livré avec une vis de couverture dépassant l’implant de 1 mm.

Une connexion pilier-
implant hautement résistante

La construction spécifique du système myplant two permet une résistance mécanique extraordinaire associée à une importante résistance à la fatigue. La forme du cône intérieur permet quant à elle une connexion pilier-implant hautement résistante et quasiment étanche aux bactéries.

Un soutien stable des tissus mous

Le « platform switching » (commutation de plate-forme) profond et le large épaulement de l’implant qui en résulte, permettent un gain d’espace interproximal au niveau du pilier, par rapport aux implants à connections non-coniques. Ce dernier point, en association avec le dépôt osseux sur l’épaulement de l’implant, est décisif pour que la gencive se reconstitue de façon stable et saine, et donc esthétique. Grâce à ce gain d’espace interproximal, il est de plus possible d’obtenir des résultats esthétiques satisfaisants, y compris dans des cas où les implants sont très rapprochés les uns des autres.

Le dispositif prothétique

Une connexion conique solide et étanche est la clé de la réussite du dispositif prothétique. La possible rotation à 360° des composants prothétiques permet un positionnement optimal des piliers angulés sans avoir à faire aucune autre sorte de compromis. L’interface présente un avantage majeur : tous les diamètres d’implants présentent la même géométrie interne, permettant donc à tous les composants prothétiques de s’adapter sur tous les diamètres d’implants myplant two. Le choix de l’implant se fait exclusivement en fonction du volume osseux et de sa qualité, et n’est donc pas restreint par la prothèse. Cela permet ainsi de réduire, tant les coûts du praticien, que la place nécessaire au stockage. Toutes les restaurations, de la couronne individuelle à la prothèse partielle, en passant par le bridge ou la prothèse totale implanto-portée, sont donc possibles, grâce aux différents types de piliers disponibles.

Retour haut de page